top of page

Mot du Président

En ce début d’année 2022, nous avons enfin pu nous rendre à Madagascar pour retrouver le foyer et les Koloïnettes après deux ans et demi sans mission.

 

Dès notre arrivée sur le sol malgache, nous avons constaté à quel point le pays avait été impacté par ces deux années de Covid, mais aussi par les cyclones, les inondations meurtrières et pour finir, par l’arrivée de nuées de criquets ravageant les cultures.

 

Une descente aux enfers pour la population malagasy dont la masse des pauvres atteint désormais 81 % de la population vivant avec 1,60 €/jour alors que les prix explosent. Nombre de malgaches ne mangent plus qu’une fois par jour. La Banque mondiale confirme ainsi pour Madagascar, un taux de pauvreté parmi les plus élevés au monde.

C’est dans ce contexte difficile que nous poursuivons notre mission .

 

Nos résultats :

Toutes les jeunes filles qui ont quitté Koloïna ont un emploi, 2 sont entrées cette année en université, 2 sont en formation professionnelle et 1 a été réinsérée dans sa famille. Nous développons localement 3 projets en liaison avec le Juge pour enfants et le Ministère des affaires sociales (DIRPAS). Nous sommes un partenaire reconnu par les autorités locales malgaches.

 

Ces résultats, nous les devons à l’implication de notre équipe d’éducatrices bien sûr, mais aussi à la générosité de nos parrains, sponsors et donateurs qui financent notre association, nous permettant de mener des actions et de les pérenniser. Je les remercie de tout cœur.

 

L’avenir :

Il nous faut cependant poursuivre et développer nos activités, innover encore, et tout particulièrement en ce qui concerne les projets, afin d’offrir plus de connaissances et d’ouvertures aux Koloïnettes, mais aussi et surtout pour augmenter notre rayonnement local, ce qui nous permet de placer plus facilement les jeunes filles lors de leurs recherches d’emplois.

 

Pour cela, nous avons besoin d’accroître nos ressources. N’hésitez pas à nous rejoindre et nous soutenir. Les dons perçus sont intégralement investis dans le fonctionnement du foyer et nos diverses actions à Madagascar, les bénévoles assument personnellement la totalité de leur frais, et nos manifestations en France couvrent nos dépenses de fonctionnements.

 

Nous sommes une « petite » association ?

Oui et alors ?... Il n’est point besoin d’être « grand » pour être fort !

Avec vous, nous continuons à grandir, à œuvrer avec détermination, imagination et conviction pour les Koloïnettes, à soutenir quelques familles, et à élargir notre aide autant que nous le pouvons dans cette période cruellement difficile pour la Grande-Ile.

 

 

Marie-Noëlle BORREY

Présidente

bottom of page