top of page

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram

AUX AMIS DE MADAGASCAR, association française à but humanitaire régie par la Loi 1901, a vu le jour le 16 Novembre 1992 pour soulager la misère dans les pays du Tiers Monde ; elle s’est principalement engagée à Madagascar auprès des enfants déshérités et dans le soutien d’actions à but humanitaire.

 

 

 

 

La Convention des droits de l’enfant

contient 54 articles, énonçant notamment :

 

Le droit d’aller à l’école,

Le droit d’avoir un nom, une nationalité, une Identité,

Le droit de jouer et d’avoir des loisirs,

Le droit de ne pas faire la guerre, ni la subir,
Le droit d’être soigné, protégé des maladies, d’avoir une alimentation suffisante et équilibrée,
Le droit d’être protégé de la violence, de la maltraitance et de tout abus et exploitation,
Le droit d’être protégé contre toutes formes de discrimination,
Le droit d’avoir un refuge, d’être secouru, et d’avoir des conditions de vie décentes,
Le droit à la liberté d’information, d’expression et de participation,
Le droit d’avoir une famille, d’être entouré et aimé…

 

 

 

 

La Grande-Île a le triste privilège d’être en dernière position concernant la situation des enfants, c’est pourquoi nous avons choisi de concentrer notre action à Madagascar, plus particulièrement à Antsirabe sur les Hauts-plateaux, où le Foyer Koloïna accueille 30 jeunes filles âgées de 8 à 21 ans, toutes placées sur ordonnance du Juge des enfants. Retirées de leur famille pour maltraitance, abus sexuels, agressions de toutes sortes, mais aussi parce que les familles se trouvaient dans l’impossibilité de subvenir à leurs besoins (veuvage, abandon du conjoint, perte de facultés…).

 

Accueillies au Foyer Koloïna, ces jeunes filles réapprennent la vie en société, la discipline mais aussi la confiance en soi et en l’autre, le partage et l’affection. Logées, nourries, soignées, scolarisées et accompagnées jusqu’à l’obtention d’un métier, elles peuvent envisager un avenir meilleur.

 

Pour les aider dans leur construction affective, nos membres sont sollicités pour devenir marraines ou parrains en France, qui en plus du soutien financier, leur apporte présence et affection. Les échanges de courriers, les gestes d’attention, la complicité qui se tisse au fil du temps, les aident à se structurer, à s’ouvrir aussi à un monde plus vaste.

 

Koloïna, c’est un lieu d’accueil et de partage, dans lequel l’enfant arrive en grande souffrance mais où il trouve écoute, assistance, tendresse et la  possibilité de construire son avenir. Avec les tuteurs, les parrains, les marraines, les donateurs, les adhérents, les sponsors... avec vous tous qui soutenez nos actions, ensemble nous œuvrons pour aider ces enfants à passer de la crainte... à l’espoir !

 

bottom of page